• lun. / 4 février 2019 / 15:34
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 97111508361
  • Journaliste : 71453

Mise en place de l'INSTEX: l'Europe n'a pas le droit de poser une condition (Téhéran)

حمید بعیدی نژاد

Téhéran (ISNA)- «Déjà en retard dans la réalisation de ses engagements liés au Plan global d'action conjoint sur le nucléaire iranien (JCPOA), l'Europe n'a pas le droit de poser une condition pour la mise en place du canal financier INSTEX (Instrument de soutien aux transactions commerciales avec l'Iran, malgré les sanctions américaines), a insisté l’ambassadeur d’Iran à Londres, Hamid Baeidinejad.

Dans un message publié dimanche, 3 février, sur Twitter, le diplomate iranien a écrit: «L’Europe n’a pas le droit de poser une condition pour la mise en place du nouveau canal financier avec l'Iran. (INSTXT). Il s'agit d'une action entreprise pour mettre en œuvre leurs engagements qui sont déjà retardés. Bien entendu, dans la déclaration commune de l’UE-3, joindre l’Iran aux accords du GAFI n’est pas une «condition» mais une «attente» en raison de l'implication du système bancaire dans les paiements».

Jeudi soir 31 janvier, les ministres français, britannique et allemand des Affaires étrangères, ont annoncé officiellement, en marge d'une réunion de l'Union européenne, la création et l'enregistrement de l’INSTEX (Instrument de soutien aux transactions commerciales entre l’Iran et l’Europe).

Avec IRNA

Fin

Commentaires

You are replying to: .