• mar. / 12 février 2019 / 09:42
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 97112311672
  • Journaliste : 71453

Le Liban ne participera pas à la Conférence de Varsovie

ظریف باسیل

Téhéran (ISNA)- Le Liban a indiqué qu’il ne prendra pas part à la Conférence de Varsovie. La décision a été annoncée par le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif en visite au Liban.

« Nous avons parlé de la Conférence de Varsovie et j’ai expliqué les raisons pour lesquelles le Liban n'y participera pas. Nous menons une politique d’impartialité », a déclaré Bassil, cité par la chaîne al-Mayadeen.

« Nous avons parlé, le ministre iranien des Affaires étrangères et moi-même du retour sécurisé des déplacés syriens, une question que l’Iran partage avec nous », a-t-il ajouté.

« Le Liban rejette l’idée d'utiliser les déplacés syriens comme otages dans le règlement politique de la crise syrienne. Nous sommes également d’avis que le processus des pourparlers d’Astana est également bénéfique pour la stabilité du Liban et nous apportons notre soutien à la formation d'un comité constitutionnel chargé de doter la Syrie d'une nouvelle Constitution », a poursuivi le ministre libanais.

« Les tentatives de détruire la cause palestinienne nous inquiètent. Nous demandons aux pays de ne pas transférer leur ambassade à Qods » a-t-il poursuivi.

« Nous pouvons choisir l’option politique afin d’éviter les conflits et de préserver les principes de la politique étrangère », a-t-il affirmé.

Bassil a évoqué lors de cette rencontre la question de l’espion américano-libanais arrêté en Iran.

Lors de sa visite à Beyrouth, Zarif s’est également entretenu avec le président libanais Michel Aoun, le président du Parlement Nabih Berri, le Premier ministre Saad Hariri et le secrétaire général du Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah.

Cette visite intervient deux semaines après la formation du gouvernement libanais avec à sa tête Saad al-Hariri. Zarif est le premier ministre des Affaires étrangères à s’être rendu au Liban après la formation du nouveau gouvernement.

Fin

Commentaires

You are replying to: .