• lun. / 13 mai 2019 / 17:45
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 98022312438
  • Journaliste : 71453

L'Iran est prêt à faire face à une Amérique qui devra tôt ou tard quitter la région (Commandant de la Marine iranienne)

حسین خانزادی

Téhéran (ISNA)- Le commandant en chef de la marine de l'armée iranienne, le contre-amiral Hossein Khanzadi souligne que la présence des navires américains dans le bassin du golfe Persique relève du simple spectacle et elle est parfaitement "inutile". Le commandant iranien réagissait ainsi au déploiement des groupes aéronavals US non loin du détroit d'Hormuz.

« J'ignore pourquoi la flotte US attire en ce moment particulier autant d'attention puisque depuis la victoire de la Révolution iranienne, c'est-à-dire depuis 40 ans, l'Iran n'a cessé d'avoir dans son environnement immédiat des "truands" et des "malveillants". Il va sans dire que le fait d'agrandir la présence américaine vise à exagérer les risques de guerre. Or cette guerre, on y est totalement prêt. Nos valeurs religieuses et nos principes révolutionnaires sont en sorte que nous tenions tête à l’Arrogance même si celle-ci aurait le monde entier avec elle», a fait savoir le contre-amiral Khanzadi.

Le contre-amiral Khanzadi a évoqué ensuite l'attaque en 1988 contre les deux destroyers iraniens Sahand et Sabalan pour rappeler que la RII s'impatiente aujourd'hui pour les venger : « Nous, nous sommes prêts, aujourd’hui, comme nous le sommes depuis toujours. Cette disposition ne renvoie point à la présence des Américains mais bel et bien à un état de préparation permanent qui relève de notre devoir de soldat, chargé de défendre les frontières du pays face à toute menace, quelle qu’elle soit sa nature. »

"L'époque où les États-Unis faisaient pluie et beau temps dans le golfe Persique est bien révolue. Les Américains devront quitter la région et les États qui avaient fondé tout leur espoir dans l'Amérique, devront apprendre à remplir le vide que laissera le retrait US. Ceci étant, la marine iranienne est parfaitement disponible à colmater ce vide et à tendre la main d'amitié en direction des pays de la région pour créer un espace régional propre à repousser les ingérences nuisibles et à revigorer la logique d'une force endogène et positive. C'est l'avenir de notre région que les Américains le veuillent ou pas". 

Plus loin dans ses propos, le contre-amiral Hossein Khanzadi a reconnu la présence de l'Iran dans l'océan Atlantique, soit la zone que les Américains considèrent comme étant leur pré-carré : "Le drapeau iranien flottera au-dessus de tout océan que l'Iran jugera nécessaire. Nous en attendons l'ordre. Notre jeune génération n'est pas aussi patiente que nous. Elle a le doigt sur la gâchette, en attendant l'ordre".

Avec PressTV

Fin

Commentaires

You are replying to: .