• mar. / 14 mai 2019 / 16:29
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 98022413026
  • Journaliste : 71453

Israël à l’origine de toutes les crises dans la région (Téhéran)

وزارت خارجه

Téhéran (ISNA)- Le 14 mai 1948, les territoires palestiniens ont connu l'un des événements les plus douloureux de l'histoire musulmane et du monde. Depuis lors, les habitants de ce pays n'ont pas connu la paix et le confort.

Dans une déclaration publiée à l'occasion de la commémoration de la « Nakba » (catastrophe), marquant l’anniversaire de l'exode forcé des Palestiniens qui a suivi la création du régime factice d'Israël en mai 1948, le ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré qu’il y a 71 ans jour pour jour, une entité illégitime, nommée Israël, est née pour devenir jusqu’à aujourd’hui la source de toutes les crises dans la région et une vraie menace pour la paix et la sécurité internationales.

Il y a 71 ans, jour pour jour, un groupe colonialiste motivé par les racistes et perverses ont massacré les peuples autochtones innocents de Palestine, homme-femme-jeune-enfant-âgés ou les ont forcé de quitter leur domicile. L’événement est connu sous le nom de la Journée de Nankba dans l’histoire de la résistance palestinienne, jour de la Catastrophe et du déplacement de centaines de milliers de Palestiniens.

Cette Journée de la Nakba renvoie au nettoyage ethnique des Palestiniens et à la destruction des communautés palestiniennes qui ont eu lieu lors de la création de l’Etat d’Israël en 1948.

Environ 85 à 90 % des Palestiniens qui vivaient dans ce qui est devenu Israël ont été expulsés (quelque 700 à 800.000). Les quatre cinquièmes des villes et des villages palestiniens ont été détruits ou repeuplés par des Israéliens. Dans des villes comme Haïfa et Acre, les quartiers palestiniens ont été vidés et réoccupés.

Exprimant sa solidarité avec les aspirations du peuple palestinien, la République islamique d’Iran a rappelé, une fois de plus, à cette occasion, la responsabilité importante qui incombe à la communauté internationale, en particulier aux Nations Unies, de mettre fin à l’occupation systématique de la Palestine et du Saint-Qods et d’aider le peuple de ce territoire à déterminer leur propre destin et à former le gouvernement indépendant de la Palestine avec pour capitale la noble Qods.

« On s’attend également à ce que la communauté internationales fassent un pas décisif après plus de sept décennies d’occupation du territoire historique palestinien pour mettre fin à l’occupation, aux crimes et aux agression du régime sioniste et créer les conditions nécessaires au retour des réfugiés palestiniens sur leurs terres ancestrales et à la tenue d’un référendum avec la participation des populations principales de ces territoires, y compris les musulmans, les chrétiens et les juifs, afin de déterminer son système politique », peut-on lire dans la déclaration du ministère iranien des A.E., émise ce mardi à l’occasion de la Journée de la Nakba.

Fin

Commentaires

You are replying to: .