• lun. / 10 juin 2019 / 15:10
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 98032008767
  • Journaliste : 71612

La guerre économique des US contre l’Iran doit être stoppée, (Zarif)

ظریف

Téhéran (ISNA)- « Le but de l’Iran, de l’Union Européenne et de l’Allemagne est de maintenir le PGAC et de prévenir les tensions et les conflits dans la région », a déclaré le chef de la diplomatie iranienne.

Après les négociations des ministres iranien et allemand des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif et Heiko Maas, le haut diplomate iranien a annoncé, dans une conférence de presse conjointe, que ces discussions avec son homologue allemand étaient sérieuses, explicites et longues.

Répondant à une question d’un journaliste allemand, M. Zarif a précisé que « l’Iran n’a commencé et ne commence jamais de guerre mais si un pays éclate une guerre contre l’Iran, il ne sera pas celui qui la finira ».

Le ministre iranien des Affaires étrangères, soulignant que les États-Unis ont déclaré une guerre économique à l'Iran qui doit être stoppée, a ajouté : « Cette guerre est très dangereuse pour la région, le monde et l'ordre international ».

« Les mesures prises par les États-Unis, après leur retrait, visent en réalité le peuple iranien qui était censé bénéficier plus que quiconque de cet accord », a déploré M. Zarif.

Pour sa part, le ministre allemand des Affaires étrangère a déclaré que nous faisons nos efforts pour maintenir nos engagements envers le PGAC (Plan global d’action conjoint) « mais nous ne pourrons pas faire de miracle ».

« Dans la région du Moyen-Orient la situation est critique et sérieuse et la montée des tensions et la perte de contrôle ne profitent à personne », a ajouté M. Maas, précisant qu’il a eu des discussions contractées sur le PGAC avec l’Iran.

« L’Allemagne continuera à soutenir le PGAC et nous pensons que d’arriver à cet accord était juste et l’Allemagne reconnait que l’Iran veut bénéficier de ses droits dans le cadre du PGAC pour qu’il puisse profiter de ces avantages », a évoqué le ministre allemand.

« La sortie des Etats-Unis du PGAC a abouti à ce que les intérêts économiques prévus pour l’Iran, ne soient réalisés. L’Allemagne essaye de fournir la possibilité du commerce et de la croissance économique pour Téhéran», a-t-il continué.

Fin

Commentaires

You are replying to: .