• mar. / 11 juin 2019 / 09:27
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 98032109059
  • Journaliste : 71453

PGAC : Rohani appelle l’Europe à tenir tête face au terrorisme économique US visant la nation iranienne

image.png

Téhéran (ISNA)- Le président Hassan Rohani insistant sur le fait que le retrait des Etats-Unis de l’accord nucléaire n’avait d’autres résultats que de saper les interactions entre les pays et la sécurité dans la région a déclaré que l'Union européenne devait tenir tête au terrorisme économique américain visant la nation iranienne et honorer ses engagements liés au Plan global d’action conjoint sur le nucléaire iranien (PGAC).

Recevant lundi 10 juin le Ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, le Président Hassan Rohani évoque les relations « amicales », « chaleureuses » et « historiques » irano-allemandes avant de dire Téhéran pour le développement des relations politiques et économiques avec l’Union européenne (UE) dont notamment Allemagne.

S’attardant sur le fait que le retrait des Etats-Unis de l’accord nucléaire n’avait d’autres résultats que de saper les interactions entre les pays et la sécurité dans la région, le Président Rohani a déclaré : « Ces sanctions et ces pressions n’ont jamais pu et ne pourront point mettre dans l’impasse la République islamique d’Iran et si les pays européens trouvent que le PGAC est dans l'intérêt des relations irano-européennes et en faveur du développement de la paix, de la stabilité et de la sécurité dans la région, il revient à eux de redoubler d'efforts pour le maintenir et prendre à cette fin des mesures concrètes et sérieuses », a précisé Rohani.

Evoquant les efforts déployés par l'Iran pour le rétablissement de la stabilité et combattre le terrorisme dans la région, en particulier en Afghanistan, en Irak et en Syrie, M. Rohani a déclaré: L'Iran a toujours joué un rôle efficace pour le développement et le renforcement de la stabilité et de la sécurité dans la région et  contribué à cette fin de manière positive ». « La région est aujourd’hui redevable sa sécurité à l’Iran », a-t-il réitéré.

Fin

Commentaires

You are replying to: .