• mar. / 9 juillet 2019 / 12:11
  • Catégorie: Sport
  • Code d'info: 98041809410
  • Journaliste : 71453

Réaction forte de l’entraîneur de l'équipe de volley-ball d’Iran à quatre heures d’interrogation à l’aéroport de Chicago

ایگور کولاکوویچ

Téhéran (ISNA)- L’équipe nationale de volley-ball d’Iran, qui s’est rendu aux Etats-Unis pour participer à la finale de la Ligue des nations du Volley-ball 2019 (VNL), a été interrogée pendant quatre heures par les policiers américains à l’aéroport de Chicago.

L’équipe nationale de volley-ball d’Iran est arrivée à l’aéroport de Chicago samedi après 30 heures de vol, mais la police américaine l’a retenue 4 heures supplémentaires pour interroger les joueurs iraniens.

Des mauvais traitements de la part de la police américaine ont été signalés à l'encontre des joueurs et du personnel technique de l’équipe iranienne. Ils se sont dirigés vers leur hôtel après quatre heures.

Igor Kolakovic, entraîneur de l'équipe nationale de volley-ball d’Iran, a déclaré : « Les agents du FBI nous ont tous gardés dans une pièce exiguë pendant des heures. Ils ont dit à tout le monde de répondre à des questions stupides, par exemple s'ils connaissaient des gens d'après les images qu'ils nous ont montrées. Comment est-il possible que l'équipe de l'Iran change de continent chaque semaine et que des groupes comme la France, la Bulgarie, la Serbie, les États-Unis, la Russie ou la Pologne voyagent uniquement sur un ou deux continents? Pourquoi nos jeunes joueurs n’obtiennent-ils pas de visas aux États-Unis ou même dans l’Union européenne? Ce n'est pas un sport ».

Interrogé sur le traitement réservé à l’équipe iranienne par les États-Unis, il a déclaré: « La police américaine a gardé notre équipe dans une petite pièce de l'aéroport pendant trois heures, tandis que l'équipe polonaise quittait l'aéroport sur place, le sourire aux lèvres, sans formalités ».

Le président de la Fédération iranienne de volley-ball a également commenté l'incident: «C'est de la politique. Je ne sais pas pourquoi ils l’ont fait. Nos athlètes ont-ils autre chose à faire que de faire du sport? Leur approche n’est pas logique ».

Plus tôt ce mois-ci, Kolakovic a déclaré que l’équipe iranienne se battrait pour la victoire à la finale de la Ligue de nations de volley-ball masculin de la FIVB 2019 à Chicago.

Fin

Commentaires

You are replying to: .