• mer. / 24 juillet 2019 / 14:10
  • Catégorie: Science
  • Code d'info: 98050201016
  • Journaliste : 71612

Fabrication d’un assistant-robot chirurgien à cœur battant en Iran

جراح رباتیک

Téhéran (ISNA)- Les chercheurs et les scientifiques iranens ont fabriqué l’assistant robotique chirurgien à cœur battant dans le laboratoire de recherche robotique à l’Université industriel d’Amir Kabir en Iran.

Ce projet fait partie des programmes de coopération internationale du ministère des Sciences, des Recherche et de la Technologie avec la coopération de Dr. Mehdi Tavakoli de l’Université d’Alberta au Canada.

« Ce robot peut marcher en même temps du rythme cardiaque afin d’aider le chirurgien à effectuer une intervention chirurgicale précise et de permettre au chirurgien de visualiser plus facilement les images », a déclaré le Dr. Heydar-Ali Talebi, le recteur de la faculté d’ingénierie d’électricité de l’Université d’Amir Kabir.

Le Dr. Iman Sharifi, membre du personnel académique de la faculté d’ingénierie d’électricité de l’Université d’Amir Kabir a ajouté que « le chirurgien peut guider, à distance et en utilisant le poigné (Joystick) de contrôle du robot afin d’effectuer une chirurgie précise et délicate ».

Dans les chirurgies réparatrices, le cœur doit égoutter le sang du cœur et le transférer à un autre appareil qui effectue le travail du cœur. Une telle action augmente le risque de crise cardiaque ; par conséquent, ce robot marche en même temps que le battement du cœur.

Ce robot assistant peut imiter tous les battements du cœur. En plus de la chirurgie cardiaque, cet appareil peut être utilisé dans les chirurgies thoraciques et abdominales. Cet appareil a été fabriqué en deux modèles, l’ancien est plus grand et le nouveau plus petit.

« Chaque robot a jusqu’à 5 degrés de liberté de mouvement et deux bras robotiques peuvent travailler ensemble jusqu’à 10 degrés de liberté de mouvement. Jusqu’à présent, plus de 30 articles ont été publiés sur ce travail de recherche », a précisé le Dr. Sharifi.

Fin

Commentaires

You are replying to: .