• sam. / 27 juillet 2019 / 15:38
  • Catégorie: Economie
  • Code d'info: 98050502327
  • Journaliste : 71453

Les pays des BRICS appelés à faire front contre les USA pour se rallier à l'Iran

بریکس

Téhéran (ISNA)- La Russie estime que l’escalade de tension dans le golfe Persique résulte des actions anti-iraniennes entreprises par certains pays. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a appelé, vendredi 26 juillet, les pays des BRICS à soutenir l’initiative de Moscou sur le concept de la sécurité collective et de coopération dans le golfe Persique.

« La Russie préconise une rapide normalisation de la situation dans la région du golfe (Persique). Pour ce faire, nous avons formulé, il y a quelques années, le concept de la sécurité collective et de coopération dans cette région. Une copie de cette initiative a été adressée à tous nos partenaires et nous comptons sur le soutien des BRICS sur la question », a déclaré Sergueï Lavrov.

Lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères des BRICS à Rio de Janeiro au Brésil, Sergueï Lavrov a mis en garde contre les risques élevés d’une confrontation militaire dans la région du golfe Persique qui peut résulter des actions hostiles à Téhéran entreprises par certains pays.

Le haut diplomate russe a insisté sur le fait que l’évolution des événements entourant l’Iran était préoccupante en ajoutant : « Nous appelons nos partenaires iraniens à la retenue ».

Lavrov a également indiqué qu’il était inutile d’appeler l’Iran à respecter unilatéralement ses engagements découlant de l’accord sur le nucléaire : « Nos collègues américains se sont retirés non seulement d’un accord qui avait été approuvé par le Conseil de sécurité des Nations unies mais aussi ils ont en outre réinstauré des sanctions illégales et unilatérales à l’encontre de l’Iran et d’autres pays qui respectent les résolutions du Conseil de sécurité. Tout ce que nous pouvons demander à l’Iran est d’opter pour la retenue car il a déjà honoré de lui-même tous ses engagements ».

« Nous œuvrons pour que nos partenaires européens comprennent leur part de responsabilité dans la préservation de l’accord sur le nucléaire iranien », a-t-il ajouté.

Le chef de la diplomatie russe a déclaré que la décision des États-Unis de déployer un bouclier antimissile dans l’espace donnerait naissance à une nouvelle course aux armements.

« Nous sommes vivement préoccupés quant aux plans des États-Unis pour déployer des armes et des boucliers antimissiles dans l’espace car ces plans aboutiront au déclenchement d’une nouvelle course aux armements dans le monde. Comme vous le savez, la Russie et la Chine ont mis en avant, il y a longtemps à Genève, l’idée de la démilitarisation de l’espace et elles ont même soumis le projet d’un accord portant sur l’interdiction des armes dans l’espace. Nous remercions tous les États membres des BRICS de soutenir les résolutions annuelles qui sont présentées lors des Assemblées générales des Nations unies sur le thème de la démilitarisation de l’espace », a expliqué M. Lavrov à la tribune de la réunion ministérielle des BRICS.

Le haut diplomate russe a qualifié de « très préoccupante » la décision de Washington de se retirer du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI).

À l’issue de leur réunion à Rio, les ministres des Affaires étrangères des BRICS ont signé une déclaration commune dans laquelle ils ont exprimé leur inquiétude quant à la crise en cours dans le golfe Persique avant de préconiser une désescalade via des échanges diplomatiques.

Avec PressTV

Fin

Commentaires

You are replying to: .