• sam. / 24 août 2019 / 15:41
  • Catégorie: Economie
  • Code d'info: 98060200665
  • Journaliste : 71612

Le projet en commun de l’Iran et de l’Irak au marché financier

1234

Téhéran (ISNA)- Soulignant les coopérations en commun du marché des capitaux irano-irakien, le vice-président de l’Organisation de la Bourse de l’Iran a déclaré qu’il est prévu que des délégations irakienne et iranienne du marché des capitaux coopèrent ensemble dans un projet mixt et dans ce projet la délégation iranienne partage son expérience de la structure de financement avec la partie irakienne.

Expliquant les actions de l’Organisation de la Bourse de l’Iran dans le domaine international, le vice-président de cette organisation chargé des Affaires internationales, Bahador Bijani, a ajouté que « récemment, nous étions l’hôte de la haute délégation irakienne constituée de 10 personnes qui était une première à ce niveau et à ce nombre. En tête de cette délégation, Alaa Abdul Hussein Al- Saedi, chef de l’Institut observateur du marché des capitaux d’Irak, avec 9 autres de ses collègues ont eu des réunions avec l’Organisation de la Bourse d’Iran ».

« Il est prévu que deux groupe de travail des marchés des capitaux de l’Iran et de l'Irak soient formés. Ces deux groupes travaillent sur les projets et les rapproches à leurs mis en œuvre afin qu’ils soient entièrement opérationnels le prochain mois lors de la visite de la délégation iranienne en Irak. Cet événement est très important pour le marché des capitaux des deux pays et compte tenu des relations entre les deux pays, cela peut constituer un bon impact sur le marché des capitaux », a précisé M. Bijani.

« Le marché des capitaux d’Iran a le moyen de donner "la structure de financement du projet", mais si nous voudrions fournir les sources financières, les deux parties doivent en discuter ensemble. Nous avons proposés que nous les aidions seulement dans la structure de financement afin d’aider l’Irak à reconstruire son pays. Nous leurs donnons nos expériences mais de quel marché proviendront ces ressources, nous l’abordons lors des négociations suivantes ».

« Depuis janvier 2019, l’Irak est devenu membre affilié de l’Organisation internationale des commissions de valeurs (IOSCO) et les Irakiens nous avaient demandé de les aider et de leurs donner des conseils pour qu’ils sachent quoi faire afin qu’ils puissent devenir membres ordinaires. Ces discussions ont été aussi abordées à la réunion d’IOSCO à Sydney en Australie et à la récente réunion en Iran et nous avons déclaré que nous sommes prêts à exposer nos expériences aux Irakiens », a réitéré M. Bijani.

L’année dernière, l’Organisation de la Bourse de l’Iran a réussi à devenir membre ordinaire d’IOSCO ; cette organisation était auparavant membre affilié d’IOSCO.

Fin 

Commentaires

You are replying to: .