• lun. / 7 octobre 2019 / 13:37
  • Catégorie: Science
  • Code d'info: 98071511505
  • Journaliste : 71612

L’envoie d’astronaute iranien dans l’espace commence par l’envoie des robots

فضانورد

Téhéran (ISNA)- Le chef de l’Institut de recherche aérospatial d’Iran a annoncé que selon le document global du développement aérospatial du pays, la construction des capsules est à l’ordre du jour afin d’envoyer des astronautes dans l’espace et pour la première phase, un robot sera envoyé à 150 km de la Terre et après cinq lancements réussites, nous entrerons dans la phase de l’envoie d’un être humain.

Soulignant que la mise en œuvre des projets nationaux est basée sur le document global aérospatial du pays, le chef de l’Institut de recherche aérospatial d’Iran, Fattollah Omi, a déclaré que selon ce document, nous mettrons à niveau les projets définis.

« Après l’envoie des singes vers l’espace, nous ne voulons plus envoyés des animaux mais nous sommes sur le point d'envoyer des êtres humains », a rappelé M. Omi.

Expliquant que le poids qui est supporté par la capsule, est de 300 kg, il a évoqué que bien entendu, cet objectif est très important pour envoyer 300 kg à une hauteur de 150 km et de revenir sain et sauf.

« Si nous parvenons à faire cinq lancements réussites avec les capsules E1S, nous entrerons dans le projet de l’envoie d’être humain vers l’espace », a réitéré M. Omi.

Indiquant la mise en œuvre du projet expérimental spatial (C5) dans cet institut de recherche, M. Omi a éclairé que C5 est un laboratoire spatial qui envoie des cargaisons souhaitées dont un être vivant à 150 km de la Terre.

« Le singe de l’espace a été lancé à 120 km de la Terre mais la capsule E1S est conçue pour supporter plus de poids afin d’être lancée à 150 km de la Terre », a-t-il continué.

Fin

Commentaires

You are replying to: .