• mar. / 15 octobre 2019 / 11:24
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 98072317364
  • Journaliste : 71612

Larijani: Avec les anomalies de Trump, les leaders du monde doivent se faire plus de confiance

علی لاریجانی

Téhéran (ISNA)- Le président du Parlement islamique d’Iran qui est à Belgrade, capitale de la Serbie, pour participer à la 141ème Assemblée de l’Union Interparlementaire (UIP), a tenu des rencontres séparées avec ses homologues russe, mexicain, tchèque, sud-africaine et avec le secrétaire général de l’Union Parlementaire des Etats Membres de I'OCI (UPCI).

Lors de sa rencontre avec son homologue russe, Valentina Matvienko, le président du Parlement islamique d’Iran, Ali Larijani, a déclaré qu'en prenant en considération les anomalies causées par Donald Trump sur la scène internationale, les Leaders du monde doivent se faire plus de confiance et de cette façon ces anomalies seront réglées.

Pour sa part, Mme Matvienko a souligné les positions stables et de principes de la Russie envers l’Iran et a déclaré que Moscou est contre l’annulation de l’accord nucléaire car cet incident pourra causer des dommages importants.

« La Russie a publiquement et de façon évidente condamné les sanctions unilatérales des Etats-Unis et annonce qu’aucune autre sanction ne pourra faire revenir l’Iran à la table des négociations », a ajouté Mme Matvienko.

Au cours de sa rencontre avec Mouhamed Khouraichi Niass, secrétaire général de l’Union Parlementaire des Etats Membres de l’Organisation de Coopération Islamique (OCI), M. Larijani a déclaré qu'afin d'empêcher la négligence envers la cause palestinienne, l'UPCI doit faire entendre la voix du peuple palestinien.

En créant, selon M. Larijani, le Comité des parlements islamiques, l'UIP obtiendrait des résultats plus tangibles. "De solides relations économiques entre les États islamiques auront des effets positifs dans le règlement des problèmes politiques et l'animosité se transformera en participation et en coopération", a-t-il noté.

Lors de sa rencontre avec le président du Parlement tchèque, Radek Vondracek, soulignant que l'agression militaire contre la Syrie est malavisée, le président du Parlement islamique d’Iran a affirmé que les interventions militaires augmentent le terrorisme et son exemple est en Afghanistan, en Irak et en Syrie, mais bien entendu nous sommes dans ces pays à la demande de leurs gouvernements pour détruire Daech.

Pour sa part, déclarant que l’opération militaire n’aboutit à rien donc il doit y avoir une solution politique, M. Vondracek a ajouté que malheureusement les civiles en Syrie et au Yémen souffrent.

Par la suite, au cours de son entretien avec son homologue sud-africaine, Baleka Mbete, soulignant que l’Afrique du Sud est un pays influent et élite au Continent africain, M. Larijani a précisé que le régime sioniste a détruit totalement 450 villages en Palestine qui est un grand crime et maintenant il veut les achetés sous le projet de l’Accord du Siècle.

« Puisque le comportement de Trump est erratique et n’est pas durable, on ne doit pas autoriser qu’il sape les amitiés entre les nations », a prévenu Ali Larijani, à l’occasion d’une rencontre avec son homologue sud-africaine.

Pour sa part, Mme Mbete a déclaré que les positions de l’Afrique du Sud ne changeront jamais envers la Palestine. Il a également souhaité plus de coopération entre les parlements iranien et sud-africain afin d'étendre les relations commerciales des deux pays.

Lors d'une rencontre avec le président du parlement mexicain, accueillant la formation du groupe d’amitié parlementaire Mexique-Iran, M. Larijani a invité la délégation parlementaire de ce pays à se rendre en Iran.

Pour sa part, le président du Parlement de Mexique a déclaré qu’il est intéressé de développer les relations économiques entre les deux pays et cependant il pense que tous les controverses doivent être réglées de façon pacifique.

Fin

Commentaires

You are replying to: .