• sam. / 9 novembre 2019 / 15:40
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 98081810794
  • Journaliste : 71453

Les droits de l’homme ne sont pas un produit occidental (Téhéran)

لاریجانی

Téhéran (ISNA)- Mohammad Javad Larijani, Secrétaire du Haut Conseil iranien pour les droits de l'homme, soulignant que Téhéran est le porte-étendard de la lutte anti-terroriste a déclaré : « Les droits de l’homme n’est pas un produit de base occidental et sont enracinés dans notre conviction fondamentale en la rationalité de l'islam.

S’exprimant à l’occasion de la 34e Examen périodique universel (EPU) à Genève consacré à l’Iran, le Chef de la délégation iranienne pour les droits de l’homme, Mohammad Javad Larijani, a déclaré : « Nous avons la démocratie et des élections en Iran depuis maintenant 40 ans et chaque partie de la société arrive au pouvoir par le biais d'élections et descend des échelles du pouvoir toujours par le vote.

Le haut représentant iranien pour les droits de l’homme, critiquant les positions de certains pays, y compris les Européens a déclaré : « Nous n’avons aucune animosité à l’égard du rapporteur spécial des droits de l’homme. Pour nous sa nomination est injustifiée. L’Iran est la plus importante et la plus grande démocratie de l’Asie de l’Ouest ».

« Nous avons au moins une élection chaque année. Il est donc injuste de traiter l'Iran différemment au nom d'un rapport particulier ou à cause des positions (partiales et partielles) des autres pays envers Téhéran ». « Une telle approche est douloureuse au sein de la communauté internationale », a déploré le Secrétaire du Haut Conseil iranien pour les droits de l'homme.

« Des milliers de personnes, parmi lesquelles des femmes et des enfants, sont cruellement cibles des attaques et massacrés, au Yémen, en Syrie, en Irak et dans d'autres pays, mais ceux qui se posent en défenseurs des droits de l’homme l’ignorent ! », a-t-il encore réagi.

Dénonçant l’hypocrisie  et la sélectivité de certains pays et groupes qui assument parfaitement le deux poids deux mesures en matière de la défense des droits de l'homme, cette autorité iranienne a poursuivi : « Nous sommes le porte-étendard et le  fer de lance de la lutte contre le terrorisme, qu'il s'agisse de Daech, d'Al-Qaïda ou d'autres groupes; ceux qui ont créé, financé et soutenu Daech et Al-Qaïda ne peuvent pas se poser aujourd’hui hypocritement en défenseurs des droits de l’homme ».

«L’examen périodique universel (EPU) est un processus unique en son genre. Il consiste à passer en revue les réalisations de l’ensemble des Etats membres de l’Onu dans le domaine des droits de l’homme. Il s’agit d’un processus mené par les Etats, sous les auspices du Conseil des droits de l’homme».

Fin

Commentaires

You are replying to: .