• mar. / 12 novembre 2019 / 15:28
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 98082113690
  • Journaliste : 71612

Condition de Zarif pour le retour complet de l’Iran sur la mise en œuvre de ses engagements envers le PGAC

ظریف

Téhéran (ISNA)- Le chef de la diplomatie iranienne a une fois de plus insisté que si l’Iran profite des avantages économiques du PGAC (Plan global d’action conjoint), il sera prêt de mettre complétement en œuvre ses engagements sur cet accord.

Lors de son discours au panel de désarmement et de non-prolifération à l’Astana Club 2019 organisé au Kazakhstan, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a souligné que « Téhéran ne cherche pas à obtenir la bombe atomique ».

Rappelant que la condition du PGAC est la normalisation des relations économiques avec l’Iran, M. Zarif a ajouté que si ce problème soit réglé juste un peu, nous sommes prêt à mettre en œuvre totalement nos obligations de cet accord et de montrer notre bonne volonté.

Après un an passé de la sortie unilatérale des Etats-Unis du PGAC et le retour des sanctions de Washington contre l’Iran, Téhéran a annoncé que selon les arrangements fixés dans cet accord, il diminuera étape par étape la mise en œuvre des engagements nucléaires à moins que les Européens fassent des actions efficaces et pratiques. Le quatrième pas de réduction des engagements a été récemment mis en œuvre et les responsables iraniens ont insisté qu’avec la continuité de la non tenue des engagements de l’autre partie, ce processus de réduction continuera.

Tout au long de cette période, les Européens n’ont pas assez fait d’effort pour la création d’une situation que l’Iran puisse, en dépit des sanctions des Etats-Unis, continuer sa commerce légale avec les autres pays ; les Européens ont échoué sur leurs engagements vis-à-vis du PGAC.

Fin

Commentaires

You are replying to: .