• mer. / 20 mai 2020 / 12:08
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 99023122572
  • Journaliste : 71612

Chamkhani: L’atmosphère médiatique irréelle créée par certains responsables et médias afghans est surprenante

Chamkhani: L’atmosphère médiatique irréelle créée par certains responsables et médias afghans est surprenante

Téhéran (ISNA)- Présentant ses regrets envers l’incident amer de la mort d’un groupe de ressortissants afghans dans la région frontalière entre l’Iran et l’Afghanistan, le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale d’Iran a déclaré qu’alors que les gardes-frontières iraniens n’ont joué aucun rôle dans cette tragédie, l’atmosphère médiatique irréelle créée par certains responsables et médias afghans, est surprenante.

Lors de son entretien téléphonique avec Hamdullah Mohib, conseiller à la sécurité nationale de l’Afghanistan, Ali Chamkhani, secrétaire du Conseil de la sécurité nationale d’Iran, a félicité l’accord signé entre le Président Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah, président du Conseil supérieur de la réconciliation nationale du pays qui est un grand pas afin d’instaurer la stabilité et un gouvernement puissant en Afghanistan.

M. Chamkhani a précisé qu’il existe des preuves incontestables pour nier les revendications contre l'Iran et que si la partie afghane le souhaite, elles peuvent être analysées au sein du Comité conjoint de la vérité des faits, indépendamment de l’atmosphère non constructifs.

Pour sa part, remerciant le rôle décisif de la République islamique d’Iran dans l’accord signé entre les autorités afghanes, Hamdullah Mohib a annoncé que nous n’autoriserons pas que les relations amicales des deux pays amis et frères soient perturbées par l’atmosphère créée inutilement.

Soulignant les problèmes survenus aux frontières des deux pays en raison de l’évacuation des postes de contrôle frontaliers de la part des forces afghanes, M. Mohib a ajouté que le département de la sécurité nationale de l’Afghanistan est prêt à coopérer avec le ministère des Affaires étrangères afin de trouver une solution dans le contrôle des frontières en communs avec le côté iranien.

Fin

Commentaires

You are replying to: .