• mer. / 16 septembre 2020 / 13:10
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 99062620059
  • Journaliste : 71612

Rencontre du vice-ministre iranien des AE avec la directrice générale de l'ONU à Vienne

Rencontre du vice-ministre iranien des AE avec la directrice générale de l'ONU à Vienne

Téhéran (ISNA)- Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères s'est entretenu avec la directrice exécutive de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) qui est également la directrice général de l'Office des Nations Unies à Vienne(ONUV).

Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères pour les affaires juridiques et internationales, Mohsen Baharvand, a rencontré la directrice exécutive de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et la directrice général de l'Office des Nations Unies à Vienne(ONUV), Ghada Wali.

Soulignant au cours de cette rencontre les pertes financières et humaines de l'Iran dans la lutte contre la drogue, M. Baharvand a exhorté davantage d'attention sérieuse de la communauté internationale et du Bureau de la lutte contre la drogue et le renforcement des capacités et des sources de soutien envers les pays comme l'Iran.

Critiquant les sanctions illégales et unilatérales et évoquant les effets des sanctions sur les capacités de la lutte contre la drogue, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères pour les affaires juridiques et internationales a insisté que des efforts sont nécessaires pour lever ces sanctions cruelles et en même temps, il faut prendre des mesures afin de fournir les équipements nécessaires pour lutter contre la drogue et le trafic d'être humain aux pays qui en ont besoin.

"La restitution des biens qui dérivent de la corruption ou du vol par des criminels qui ont fui l'Iran et qui sont présent dans le paradis sûr des pays occidentaux, est un sujet qui devrait être analysé sérieusement par le Bureau de la lutte", a-t-il continué.

Pour sa part, annonçant sa préparation pour renforcer les coopérations conjointes afin de lutter contre la drogue et le trafic d'être humain, Mme Wali a précisé que l'Iran est un pays important pour le Bureau de la lutte et a pris des mesures importantes dans le domaine de la lutte contre la drogue et les crimes concernant.

Soulignant que le volume des découvertes de la drogue par Téhéran est remarquable, la directrice exécutive de l'ONUDC a déclaré que la restitution des biens fourni par la corruption est une question importante pour le Bureau de la lutte et il existe une base juridique pour la coopération dans ce domaine dans la Convention contre la corruption et le Bureau des contre-mesures est prêt à coopérer avec les pays intéressés à cet égard.

Fin

Commentaires

You are replying to: .