• mar. / 1 décembre 2020 / 16:34
  • Catégorie: Economie
  • Code d'info: 99091108929
  • Journaliste : 71612

L'Iran est l'un des quatre pays qui ont une commission mixte économique avec l'Autriche

L'Iran est l'un des quatre pays qui ont une commission mixte économique avec l'Autriche

Téhéran (ISNA)- A la réunion de clôture de la Chambre du commerce mixte entre l'Iran et l'Autriche, l'ambassadeur de l'Iran à Vienne a déclaré que "les structures économiques entre l'Iran et l'Autriche sont l’une des plus acceptables parmi les pays européens".

L'ambassadeur de l'Iran en Autriche, Abbas Bagherpour a annoncé que "quant aux relations économiques et commerciales entre l'Iran et l'Autriche, vous savez que ces relations remontent au moins au XVIe siècle. Le premier accord commercial entre les deux pays a été signé en 1718 et les relations diplomatiques entre les deux pays ont commencé en 1872. A la fin des années 1850 et au début des années 1860, l'Autriche était le quatrième partenaire commercial de l'Iran".

"Avec l'accord du Plan global d'action conjoint (JCPOA) en 2015, les coopérations entre les deux pays entrent dans une nouvelle atmosphère. Depuis et jusqu'en octobre 2018, les coopérations économiques se développent avec une vitesse convenable. Pendant cette date, plus de 40 accords ont été signés entre les deux pays dans différents domaines économiques et le volume des échanges économiques entre les deux pays a atteint environ 800 millions d'euros", a précisé M. Bagherpour.

"Nous avons essayé de maintenir les structures économiques et les relations des deux pays qui se sont formées au cours des dernières années. Les structures économiques entre l'Iran et l'Autriche sont l’une des plus acceptables parmi les pays européens. L'Iran fait partie des quatre pays qui ont une commission mixte économique avec l'Autriche", a évoqué l'ambassadeur de l'Iran à Vienne.

"Nous espérons que bientôt nous soyons témoins de plus en plus de tendance dans le domaine international, à la rationalité et aux interactions logiques et bilatérales au lieu des politiques de menace et de pression et par conséquent, les relations économiques extérieures se développeront également davantage", a-t-il continué.

Fin

Commentaires

You are replying to: .