• lun. / 11 janvier 2021 / 12:20
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 99102216460
  • Journaliste : 71612

Rencontre de la délégation sud-coréenne avec Zarif

Rencontre de la délégation sud-coréenne avec Zarif

Téhéran (ISNA)- Soulignant le voyage de la délégation sud-coréenne en Iran, le porte-parole de la diplomatie iranienne a déclaré qu'"actuellement, cette délégation est en train de tenir une rencontre avec le ministre iranien des Affaires étrangères".

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire avec les journalistes, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeid Khatibzadeh a ajouté que "cette délégation a également rencontré dimanche (10 janvier) le vice-ministre iranien des Affaires étrangères chargé de la politique, Seyed Abbas Araghtchi".

Faisant référence à la saisie du pétrolier sud-coréen, le porte-parole iranien a évoqué que "la politisation de la question du pétrolier sud-coréen saisi de la part du gouvernement de ce pays et d'autres pays n'aidera pas à résoudre ce problème".

"Au ministère iranien des Affaires étrangères, nous avons essayé de fournir l'assistance consulaire et non consulaire nécessaire aux personnels de ce navire saisi afin qu'ils soient sains et dans le calme", a-t-il continué.

"L'approche de l'Iran à l'égard du Coronavirus n'a jamais été politique. Nous travaillons avec Cuba pour développer un vaccin commun de ce virus", a également précisé M. Khatibzadeh.

"Nous suggérons au gouvernement de la Corée du Sud et les autres pays d'éviter la politisation du saisie du pétrolier sud-coréen en raison de la pollution de l'environnement car celle-ci n'aidera pas à résoudre ce problème", a précisé le porte-parole iranien.

"Le respect du droit international de l'environnement maritime est l'une des obligations sérieuses des pays et conformément aux réglementations, tous les navires doivent se conformer à ce sujet. Le pétrolier sud-coréen a également été arrêté dans le golfe Persique pour avoir pollué l'environnement marin. Nous avion averti ce navire puis il a été escorté vers les côtes iraniennes sur ordre du tribunal ", a expliqué M. Khatibzadh.

Soulignant que l'Iran est le seul à avoir la compétence exclusive pour poursuivre juridiquement le crash de l'avion ukrainien et que depuis le début de cet incident, le procureur militaire de Téhéran a poursuivi ce sujet et des personnes ont été arrêtées à cet égard, le porte-parole de la diplomatie iranienne a insisté que "les étapes juridiques de cette affaire sont poursuivies sérieusement".

Insistant sur l'importance d'une enquête indépendante et équitable de ce sujet et le respect des droits des victimes de cette tragédie, M. Khatibzadeh a précisé que "nous avons même abordé la question des paiements dans nos négociations avec la partie ukrainienne, mais la partie ukrainienne n'a pas coopéré. Pour montrer sa bonne volonté, l'Iran a décidé de payer l’indemnité à toutes les victimes de cette tragédie et l'a annoncé. Le gouvernement iranien, en tant que gouvernement responsable, a assuré la poursuite de ce sujet dans un cadre technique et indépendant et rendra des comptes."

"L'un des problèmes que nous avons avec certains pays européens en tant que signataires et contributeurs du JCPOA est qu'ils ont non seulement manqué à leurs obligations en vertu du Plan global d'action conjoint (JCPOA), mais sont également des partenaires des Etats-Unis dans la violation des cet accord international. Ces pays savent que la réduction des engagements de l'Iran envers cet accord est au titre du JCPOA et les mesures de Téhéran à cet égard visent à maintenir cet accord", a précisé M. Khatibzadeh.

Fin

  • در زمینه انتشار نظرات مخاطبان رعایت چند مورد ضروری است:
  • -لطفا نظرات خود را با حروف فارسی تایپ کنید.
  • -«ایسنا» مجاز به ویرایش ادبی نظرات مخاطبان است.
  • - ایسنا از انتشار نظراتی که حاوی مطالب کذب، توهین یا بی‌احترامی به اشخاص، قومیت‌ها، عقاید دیگران، موارد مغایر با قوانین کشور و آموزه‌های دین مبین اسلام باشد معذور است.
  • - نظرات پس از تأیید مدیر بخش مربوطه منتشر می‌شود.

Commentaires

شما در حال پاسخ به نظر «» هستید.