L'Iran peut jouer un rôle unique dans la construction de l'initiative « une Ceinture, une Route »

ایران و چین

Téhéran (ISNA)- « Cette année est ma troisième année en tant qu'ambassadeur en Chine, je suis heureux d'avoir l'occasion de participer à la cérémonie d'ouverture des deux sessions, et de pouvoir examiner de près les changements intervenus en Chine », a déclaré Ali Asghar Khaji, ambassadeur d'Iran en Chine, dans un entretien accordé récemment au Quotidien du Peuple, dans lequel il a exprimé son grand intérêt pour les Deux sessions actuellement en cours.

Selon Ali Asghar Khaji, les Deux sessions de l'APN et la CCPPC suscitent une attention au niveau international, les gens s'intéressent au 13e Plan quinquennal de la Chine, mais aussi au 19e Congrès du Parti communiste chinois, qui aura lieu cette année. Mais les Deux sessions abordent également d'autres sujets internationaux importants, comme la mondialisation. Ainsi que l'a dit l'ambassadeur : « D'après ce que j'ai pu en voir, les Deux sessions ne cessent jamais de pousser constamment en avant le développement de la Chine. Chaque année, il y a de nouveaux sujets qui peuvent être étudiés ».

Ali Asghar Khaji a souligné que les relations entre l'Iran et la Chine se sont développées rapidement ces dernières années. Ainsi, en janvier 2016, la visite du Président chinois Xi Jinping en Iran fut un événement historique, permettant de hisser les relations bilatérales au niveau d'un partenariat stratégique global ; de même, à cette occasion, les deux pays ont signé 17 documents de coopération, qui sont actuellement activement mis en œuvre. Selon Ali Asghar Khaji, l'Iran possède de riches réserves de pétrole et de gaz, tout à fait aptes à répondre aux besoins énergétiques de la Chine. Dans de nombreux domaines, comme l'énergie, le commerce, la sécurité et d'autres encore, la coopération entre les deux pays est prometteuse. Depuis plusieurs années déjà, la Chine est devenue le plus grand partenaire commercial de l'Iran ; dans des domaines comme la finance, le commerce, l'industrie et d'autres encore, le potentiel de la Chine est énorme, et elle a apporté une contribution irremplaçable à la construction d'infrastructures en Iran. Les deux pays ont des intérêts communs dans de nombreux domaines, et on peut espérer que dans l'avenir la coopération entre les deux pays sera plus diversifiée et que leur coordination sera renforcée dans la promotion du multilatéralisme, de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, etc.

Au sujet de l'initiative « une Ceinture, une Route », Ali Asghar Khaji a déclaré que lors de la visite du président Xi Jinping en Iran, les deux parties ont signé un Mémorandum d'accord pour la promotion de la construction de l'initiative. Dans les temps anciens déjà, à l'époque de l'ancienne Route de la soie, l'Iran avait joué un rôle de pont entre la Chine et l'Occident. Du fait de ses liens avec la Chine dans des domaines comme l'histoire, l'économie, la culture et d'autres, l'Iran peut jouer un rôle unique dans la construction de l'initiative. « L'Iran est prêt à coopérer avec la Chine dans la planification du développement de la connexion des divers domaines de l'initiative "une Ceinture, une Route", et, dans ce cadre, il continue à promouvoir différents domaines de coopération, comme les capacités de production, les infrastructures, l'interopérabilité et d'autres encore ». Ali Asghar Khaji a par ailleurs déclaré que, dans le but de promouvoir la construction de l'initiative, l'Iran a mis en place d'un comité trans-sectoriel composé de membres de divers ministères, ainsi que d'entreprises privées et d'entités économiques.

Fin