Ahani : le combat contre le terrorisme demande la lutte contre ses racines idéologiques

نشست دانشجویان دانشگاه ورسای فرانسه با آهنی

Téhéran (ISNA)- L’ambassadeur iranien à Paris a reçu les étudiants en Master Arbitrage & Commerce international (MACI) de l’Université de Versailles.

Cette réunion a été tenue mardi, le 14 mars, au sein de l’ambassade de l’Iran à Paris, et s’est portée sur les effets et les engagements judiciaires du Plan global d’action conjoint et les dernières évolutions de post-accord.

Se référant aux engagements du groupe P5+1 (Etats-Unis, France, Russie, Grande-Bretagne, Chine et Allemagne) pour appliquer le PGAC et les sabotages du gouvernement et du Congrès américains sur la voie de l’application de cet accord comme l’imposition de ses règles extraterritoriaux à l’Europe, l’ambassadeur iranien, Ali Ahani, a déclaré que l’effort de l’Union européenne pour parvenir à une solution judiciaire appropriée afin de contrer ces règles qui violent la souveraineté interne des autres pays et qui comprend les intérêts de l’Europe.

Il a ensuite donné quelques explications sur les dernières évolutions des relations entre l’Iran et la France et les grandes occasions de coopération et d’investissement des compagnies françaises en Iran.

M. Ahani a également parlé de la situation de la région et le dilemme du terrorisme en tant que menace régionale et internationale et a ajouté que « le combat contre le terrorisme et l’extrémisme demande la lutte contre leurs racines idéologiques ».

Fin