• lun. / 11 février 2019 / 14:49
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 97112211461
  • Journaliste : 71453

40 ans de la Révolution: l’Iran poursuit son interaction constructive avec le monde (Rohani)

image.png

Téhéran (ISNA)- Dans un discours prononcé à l’occasion du 40e anniversaire de la révolution islamique, le président iranien a souligné que l’Iran continuerait de nouer un dialogue constructif avec le monde et de renforcer sa place de poids dans le monde.

Le président Rohani vient de se joindre aux Iraniens à l’occasion de la Marche grandiose du 11 février marquant l’anniversaire cette année des 40 ans de la victoire de la Révolution islamique.

« La Présence massive du peuple aux manifestations pour célébrer les 40 ans de la Révolution islamique d’Iran témoigne du fait que les complots de l’ennemis tramés depuis un an ont été tous déjoués et tombés à l’eau et que l’ennemi n’atteindrait jamais ses objectifs funestes», a insisté le Président Hassan Rohani devant une foule immense enthousiaste réunie ce lundi à la place Azadi de Téhéran.

« Nous n’avons demandé l’autorisation à personne et nous ne le demanderons à personne pour la production de nos divers types de missiles et nous poursuivrons notre chemin et nous nous renforcerons toujours sur plan militaire et défensif », a-t-il déclaré.

« La puissance militaire de l'Iran est incroyable pour le monde entier réalisée depuis les 40 dernières années et plus particulièrement depuis les 5 ans derniers ».

Hassan Rohani évoque le renforcement spectaculaire de l'Iran sur plan défensif et ajouté : « Aujourd’hui 85% de nos équipements militaires sont de fabrication locale.

Saluant la présence massive et enthousiaste des Iraniens à la Marche du 11 février, Rohani a déclaré : « Cette présence signifie que l'ennemi n'atteindra jamais ses objectifs hideux. Le monde entier doit savoir qu’aujourd’hui le pouvoir de l'Iran islamique est beaucoup plus grand que celui des jours et des années du début de la Révolution.

Brossant un tableau sur les progrès de la nation iranienne enregistrés sur d’autres plans, dont l’économie, en tant que d’autre acquis de la Révolution islamique d’Iran, Hassan Rohani a indiqué : « A titre d’exemple, la production iranienne de produits agricoles est à présent 122 millions de tonnes par an, alors qu’il était 26 millions de tonnes il y a 40 ans. Ce qui signifie que les exportations iraniennes de produits agricoles ont été multipliées par 20 et largement progressé par rapport à la période d’avant la Révolution». «A cela s’ajoute la production de produits industriels en Iran qui est incomparable à la période pré-révolutionnaire. Ce domaine a connu une croissance très spectaculaire».

Hassan Rohani a déclaré que l'Iran jouissait d'une position de poids dans le domaine des progrès scientifique et technologique. Il s’agit des avancées rapides et spectaculaires dans ces domaines et même les ennemis de l’Iran le reconnaissent, s’est encore félicité le chef du pouvoir exécutif.

Il a ajouté: « A cela s’ajoute la production de produits industriels en Iran qui est incomparable à la période pré-révolutionnaire. Ce domaine a connu une croissance très spectaculaire».

Hassan Rohani a déclaré que l'Iran jouissait d'une position de poids dans le domaine des progrès scientifique et technologique. Il s’agit des avancées rapides et spectaculaires dans ces domaines et même les ennemis de l’Iran l’on reconnu, s’est encore félicité le chef du pouvoir exécutif.

Evoquant l’autosuffisance de l’Iran dans le domaine de la production d’essence, mais aussi dans le secteur des médicaments, Rohani a ajouté que 95% du besoin du pays en médicament est répondu par les industries locales.

Evoquant le rôle important de l'Iran dans la région, il a déclaré: « Aujourd'hui, le rôle de l'Iran dans la région est plus que jamais incontournable. L'Iran est le seul pays de la région étant à la hauteur d'aller au secours des pays de la région. La défaite des terroristes de Daech en Irak et en Syrie (grâce à l’aide iranienne » montre la puissance de l'Iran dans la région et son honnêteté dans la lutte contre le terrorisme», a-t-il conclu.

Fin