• sam. / 8 février 2020 / 13:42
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 98111913732
  • Journaliste : 71612

Exclusif d'ISNA;

L’avenir de la reconception du réacteur d’Arak dépend, en plus de la Chine, aux autres pays (ambassadeur chinois)

L’avenir de la reconception du réacteur d’Arak dépend, en plus de la Chine, aux autres pays (ambassadeur chinois)

Téhéran (ISNA)- « L’avenir du projet du redesign du réacteur d’Arak dépend non seulement aux efforts de la Chine mais aussi à la performance et la réaction des autres pays de la communauté mondiale », a déclaré l’ambassadeur de Chine en Iran.

Lors de son interview accordée à l’Agence de presse ISNA, Chang Hua, ambassadeur de Chine en Iran, a annoncé que « la Chine est l’un des pays sérieux supporteurs du JCPOA (Plan global d’action conjoint ou accord nucléaire iranien) et c'est le retrait unilatéral des Etats-Unis de l'accord nucléaire qui a placé cet accord dans une situation critique. Actuellement, la Chine et la Grande-Bretagne ont la responsabilité du projet de la refonte du réacteur d’Arak et pour autant que je sache, ce projet avance bien selon la planification ».

Soulignant que la Chine a mis en œuvre tous ses obligations dans ce projet, l’ambassadeur chinois a ajouté que « bien évidemment, l’avenir de ce projet dépend non seulement aux efforts de la Chine mais aussi à la performance et la réaction des autres pays liés à ce projet et dans la communauté mondiale ».

Répondant à une question sur le fait que l’annulation des exemptions nucléaires de la part des Etats-Unis affectera la coopération de la Chine dans ce projet?, Chang Hua a précisé qu’à notre avis, ce type d'annulation des sanctions nucléaires n’a pas de sens car les Etats-Unis sont sorties du JCPOA. Bien évidemment, si Washington annule les exemptions nucléaires, il est probable d’avoir un effet sur un ou deux pays impliqués dans ce projet car ce projet n'a pas seulement besoin de la Chine, mais aussi de la Grande-Bretagne qui joue également un rôle important et certains équipements doivent être achetés depuis les pays européens. Nous espérons de finir la refonte du réacteur d’Arak avec le soutien de la communauté mondiale.

Fin