• sam. / 27 février 2021 / 16:22
  • Catégorie: Politique
  • Code d'info: 99120906372
  • Journaliste : 71612

Réaction de Bagheri aux propos des responsables occidentaux sur la situation des droits de l'homme en Iran

Réaction de Bagheri aux propos des responsables occidentaux sur la situation des droits de l'homme en Iran

Téhéran (ISNA)- Le Secrétaire du siège des droits de l’homme du Pouvoir judiciaire d’Iran a réagi aux propos des responsables des trois pays occidentaux à la réunion du Conseil des droits de l'homme.

Ali Bagheri Kani, Secrétaire du siège des droits de l’homme du Pouvoir judiciaire d’Iran a écrit sur Twitter que "lors de la réunion du Conseil des droits de l'homme, trois pays occidentaux ont fait des déclarations au sujet de la situation des droits de l'homme en Iran ; les Etats-Unis : le dictionnaire de l'histoire du terrorisme. L'Allemagne : le blanchiment professionnel du terrorisme, qui continue de faire des victimes avec ses armes chimiques en Iran. L'Albanie : poubelle et serviteur des terroristes qui ont martyrisé 17 mille iraniens".

Le Siège des droits de l’homme du Pouvoir judiciaire d’Iran a publié un communiqué au sujet des paroles de M. Bagheri en expliquant que "celui-ci fait allusion à l'antécédent historique des Etats-Unis dans la création des groupes terroristes et les actes terroristes. Selon des experts en droit international, l'assassinat du général Soleimani par les Etats-Unis est un exemple clair de terrorisme d'Etat organisé, et selon des philosophes comme Chomsky, les Etats-Unis sont le pionnier du terrorisme".

D'autre part, l'Allemagne, qui prétend être une militante des droits de l'homme, était un fournisseur majeur d'armes chimiques au régime de Saddam pendant la guerre imposée Irak-Iran ; les armes qui ont conduit au massacre de nombreuses personnes innocentes, et encore, les vétérans de la guerre chimique de la Défense Sacrée, sont martyrisés à cause des effets de ces armes.

Il est clair pour tout le monde que l'Albanie, bien que consciente des innombrables crimes du groupe terroriste des Monafeghines, a accepté d'installer ce groupe sur son territoire ; un groupe qui a martyrisé 17 mille femmes, enfants et civils, et les documents de ces crimes ont été présentés au monde à plusieurs reprises.

Fin